dimanche 8 octobre 2017

Béthune.: Trois Ordinations


La vie de l’Église dans les Hauts-de-France


Le dimanche 15 octobre dernier, trois diacres des Hauts-de-France de l’Église de Saint-Jean-le-Mystique (Union vieille-catholique latine) ont été ordonnés prêtres. Il s’agit de Françoise Ourdouillier pour le Pas-de-Calais (62), ce département comptant désormais deux prêtres de notre Église, de Dominique Audemer pour la Somme (80) et d’Olivier Bérut pour le Nord (59).




Notre petite communauté locale se réjouit donc de ces nouvelles prises de fonction, indice de sa vitalité. Pour mémoire, les célébrations dans cette région se font actuellement au rythme d’une messe chaque 2e dimanche du mois ; sauf, bien entendu, célébrations, offices ou autres, liés à une circonstance particulière (baptême, mariage, etc.).

Une lettre mensuelle, Ephphetha, se fait l’écho de la vie paroissiale de notre communauté locale ; elle est à l’évidence accessible sur demande (et sans engagement) à quiconque y serait intéressé.

Mgr Paul Clément
Archevêque et primat-coadjuteur pour l’ESJM, délégué aux contacts extérieurs



Pour tout contact : secretariatpaulclement@gmail.com



mercredi 19 avril 2017

Eglise Vieille Catholique de Saint-Jean-le-Mystique.



marque déposée à l' I.N.P.I. - Logo E.M.S.J.- "Eglise de Saint Jean le Mystique", 

 çà et là encore, Eglise Mystique de Saint-Jean, E.M.S.J

© 2008 Mgr Uriel + claude

&


Eglise Vieille Catholique de Saint-Jean-le-Mystique

+

Dans le Disciple que Jésus aimait, la triple prédilection de notre sainte Eglise spécialement en ce temps:
 Le culte de l' Eucharistie, celui du sacré Coeur, et celui de Marie. 

aux prêtres : 

le sacerdoce n' a point de personnification plus haute que saint Jean.
Qu' il nous apprenne à prononcer comme lui, avec le même amour, ce dernier mot de ses lèvres, ce dernier cri de son coeur : 

Veni, Domine Jesu !


+ +

CARACTERE PERMANENT DE L'EGLISE MYSTIQUE DE SAINT JEAN

De même que l'Eglise n'est pleinement réalisée que par l'union des trois courants « PIERRE-JACQUES-JEAN », la manifestation de la grâce découle de la triple Source Sacramentelle :
BAPTEME, EUCHARISTIE, CONFIRMATION et exige par conséquent le témoin apostolique :

L'EVEQUE, Successeur des Apôtres, qui atteste l'authenticité de l'événement et intègre chacun dans le mystère de l'Eglise.


 +++



présentation


Alta Fest Aquila

 Archidiocèse de Lorraine



Ermitage de Saint-Jean 
2, rue des Jardins
55210 - Vigneulles-lès-Hattonchâtel (Meuse).

----------

Mgr URIEL 
 Archevêque 
Exorciste
Primat
de 
l' Eglise Vieille Catholique de Saint-Jean-le-Mystique
pour la France et ses missions Johanniques 
dans le monde.





--------------------------------------------------

Mgr  Paul Clément 
Vieux Catholique 
Archevêque, Primat-coadjuteur
délégué aux contacts extérieurs
pour l’Église
en sa Mission Saint-Michel.







--------------------------------

Province EST, Diocèse



--------


Mgr URIEL
à
Vigneulles-lès-Hattonchâtel
en
Meuse.

---------------------------------

Province Nord , Diocèse.

Mgr  Paul Clément 
Vieux Catholique 
Archevêque, Primat-coadjuteur
délégué aux contacts extérieurs
pour l’Église
en sa Mission Saint-Michel





-------------------------------------

Pour la Belgique

 Mgr Nathanaël, Evêque Vieux Catholique 
en la Mission Saint Philippe
à Bonneville Andenne





------------------------------------------

Jésus dit: "Je suis la lumière celle qui est sur eux tous. Je suis le Tout, et le Tout est sorti de moi et Tout est revenu à moi. Le royaume de Dieu est en toi et tout autour de toi, pas dans les palais de bois et de pierre.
Fends le bois, je suis là, soulève la pierre et tu m' y trouveras !"
Evangile apocryphe de Thomas.

samedi 1 avril 2017

EPHPHETHA.: lettre du mois d'avril ; vous en souhaitant bonne réception et lecture.

Possibilité de demander le bulletin correspondant sous forme de PDF auprès du Vicaire Général de notre église.:
secretariatpaulclement@gmail.com 

mardi 15 novembre 2016

OBSÈQUES de MGR GUY SCHWAB LE JEUDI 17 NOVEMBRE 2016

Evêque, psychanalyste le frère Guy Schwab a rejoint la Maison du Père le 13 novembre 2016.



  1. Bonsoir à tous,
  2. Quelques précisions pour ceux qui auront la possibilité de se rendre sur place, ou voudront simplement se joindre en pensée :
  3. Jeudi 17/11 : réunion à 13H15 en présence de la famille chez "Guidon Funéraire" à Neuve-Maison (54) ; Claude dira un mot en tant que Primat ; présence souhaitée des Clercs locaux (Prescillia, Malcolm, Georges).
  4. ...
  5. Jeudi 17/11 : pour 14H à l'église St Fiacre de Villez les Nancy (54) ; célébration à 14H30 (par l'équipe laïque de la paroisse).
  6. Une cérémonie est prévue au crématorium (vendredi ? date et lieu à confirmer : voir auprès de Claude) : Claude y conduira une petite cérémonie.
  7. Je vous embrasse,
    Thierry,
    RP. Paul Clément

mercredi 9 novembre 2016

NOTRE RENCONTRE DU DIMANCHE 23 OCTOBRE 2016


&

Prions pour notre Frère & Père Mgr Vitus Gabriel
L.E.A.
LUMIERE 
ENERGIE
AMOUR


HISTOIRE DU VIEUX CATHOLICISME.: un portrait d' Eugène MICHAUD (1839-1917)

Eugène Michaud, né le à Pouilly-sur-Saône et mort le à Berne, est un docteur en théologie et un réformateur catholique.

Biographie

Jeunesse

Philibert-Eugène Michaud est le fils de Claude-Henry Michaud et sa première épouse Anne-Marie Mahet. À l’âge de quatre ans lorsqu'il perd sa mère. Son père se remarie l'année suivante. La famille quitte la Côte-d'Or lorsque le père, administrateur forestier, accepte un poste de commis à la Manufacture de fer blanc de Bains-les-Bains. Le jeune Eugène est mis en pension au bourg de Bains-en-Vosges, tout proche de la Manufacture, chez le recteur de l'école Joseph Brallet[1] qui pratique dans son école l'enseignement semi-mutuel. En complément, des cours de latin et de grec lui sont dispensés par le curé de Bains et le jeune garçon est admis, à la rentrée de 1850, au petit séminaire de Senaide, puis à Châtel-sur-Moselle. Il poursuivra ses études au séminaire de Plombières-lès-Dijon puis étudiera la rhétorique au grand séminaire de Dijon. En attendant son ordination, il devient précepteur dans une famille aisée de Dijon, la famille de Blie. Par eux, il fera la connaissance d'Henri Lacordaire et souhaitera lui aussi entrer dans l'Ordre des Prêcheurs; il prendra la robe au couvent dominicain de Flavigny-sur-Ozerain en octobre 1860. Ordonné prêtre en 1864, il est nommé vicaire à église de la Madeleine de Paris où ses prédications sont suivies par un nombreux public, il occupera ce poste jusqu'en 1872.

Après Vatican I

En décembre 1869, le premier concile œcuménique du Vatican, dit aussi Vatican I, réuni par le Pape Pie IX, définit entre autres l'infaillibilité pontificale. Michaud s'oppose à la proclamation du dogme de l'infaillibilité pontificale et se sépare de l’Église romaine en 1872 et rejoint Ignaz von Döllinger et le mouvement des Vieux catholique à Munich. C'est dans cette ville qu'il sera reçu Docteur en théologie. Lorsque est fondée en 1874 une faculté de théologie catholique-chrétienne au sein de l'Université de Berne[2] il y est professeur et y enseigne la dogmatique et l'histoire ecclésiastique[3]. À la faculté de Lettres de la même ville il enseigne aussi la littérature française et sera désigné recteur, poste qu'il occupe en 1892 et 1893. Il dirige la Revue Internationale de Théologie, le journal édité par l'Église vieille-catholique de 1893 à 1910.

Source.: https://fr.wikipedia.org/wiki/Eug%C3%A8ne_Michaud

Voir aussi.: l'Accord inter-ecclésial de Bonn passé en 1931 entre l'  Eglise vieille-catholique et les Eglises de communion Anglicane.:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Accord_de_Bonn



mardi 27 octobre 2015

Mgr Jean Stahl ( 19 mars 1924 - + 2 mars1994 )

Dans l'Église de Saint JEAN, chaque ministère s'exerce à l'intérieur d'un tout, il n'est jamais une emprise sur l'Église Universelle des six Patriarcats ; chaque ministère s'inclut dans l'autre et le présuppose. Aucune opposition du Sacerdoce transcendant(166) et du Sacerdoce du laïcat (167) n'est même pensable. Les dons sont très précis dans leurs pouvoirs. Un laïc est inopérant sur le plan des Sacrements. Les Sacrements ne s'opèrent que par la puissance spirituelle de l'Église et au moyen des Évêques qui sont les organes de cette puissance. L'Évêque Johannite n'a pas à être un administrateur. Il intègre la multitude humaine au corps liturgique et le corps reconnaît en lui son chef imposé par la volonté divine en vue de cette
intégration.

L'Église mystique de Saint JEAN, charismatique dans le silence absolu de chacun est, enfin, la PENTECOTE continuée donc actuelle prolongée dans le monde. Elle permet et inspire ce qui échappe à toute organisation : 
la Sainteté, la vie mystique, l'Église domestique, ministère du sacerdoce royal (1 Pierre 2 : 9) au coeur du monde ; la hiérarchie en tant que moyen de grâce sacramentelle s'accomplit dans le sacerdoce des fidèles.
166 - Sacerdoce transmis par Ordination grâce aux Apôtres et à leurs successeurs.
167 - Tout baptisé, ayant abandonné la vie du « vieil homme » pour recevoir celle du Christ, devient, de ce fait, PRETRE par LUI, avec LUI et en LUI, pour rendre sacrées toutes ses actions.


L'Eglise a été fondée par le Seigneur Jésus-Christ. Chaque dimanche par le Credo, nous affirmons qu'elle a été fondée UNE. Cette unité ne s'exprime aucunement par le biais d'une organisation unique, dictatoriale et bureaucratique. Les premiers siècles de l'Eglise nous ont montré l'idée apostolique de cette "organisation" des communautés Chrétiennes; et c'est ce schéma qui est à la fois véritablement catholique et seul respectueux du désir comme du vouloir de Jésus Christ.

L'Eglise de notre Maître a été fondée par Lui-même sur la Foi que l'Apôtre Pierre confessa le premier, et non sur sa propre personne. C'est l'explication qu'en donnèrent mille ans d'histoire de l'Eglise ainsi que l'exégèse des pères de l'Eglise pendant les cinq premiers siècles; parmi eux Saint Cyril d'Alexandrie, Saint Hilaire de Poitiers, saint Jean Chrysostome et bien d'autres. Nous croyons donc que le Christ a institué son Eglise visible dont il est le CHEF UNIQUE. Prolongeant son oeuvre, l'Eglise continue dans le temps la présence du Verbe Incarné. Par elle, la vie divine est communiquée aux âmes. On a souvent présenté l'Eglise comme "le corps mystique de Jésus Christ". C'est une très heureuse expression.

Jésus Christ a également fondé son Eglise en envoyant aux nations le collège des douze Apôtres qui avaient été choisis par Lui. Ces Apôtres étaient revêtus d'un triple pouvoir d'enseignement (prédication de l'Évangile), d'Ordre (administration des sacrements, direction des fidèles) et de sanctification. Conformément à l'enseignement constant de l'Eglise, nous croyons que les pouvoirs des Apôtres ont été transmis aux Évêques leurs successeurs dans la suite des temps. Les ministères sacerdotaux subviennent donc aux besoins des âmes pour édifier perpétuellement le Corps du Christ qui est l'Eglise.




Extrait de l' article du 03/10/2008
http://missionsaint-jean.blogspot.fr/2008/10/mgr-jean-stahl-19-mars-1924-2-mars1994.html